Midi Libre, édition de Nîmes du 04 Mai 2010 : Démontage des avions, le début de la fin à Garons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Midi Libre, édition de Nîmes du 04 Mai 2010 : Démontage des avions, le début de la fin à Garons

Message  Céphée le Mar 4 Mai - 10:49

Démontage des avions, le début de la fin à Garons

RAPPEL : Il n'y aura plus aucun marin de l'Aéronavale à Nîmes Garons à compter du 2 juillet 2011, date de la fermeture de la Ban

Les conducteurs de passage ne pourront bientôt plus savoir, en prenant la route reliant Nîmes à Saint-Gilles, que l'immense terrain militaire bordant la partie gauche de la chaussée est - ou plutôt était - une importante base aérienne militaire de l'Aéronavale. Les quelques appareils présentés en exposition statique, qui symbolisaient cette présence, seront en effet bientôt tous démontés. Le premier d'entre eux, un Dakota C-47, avion mythique des troupes aéroportées, vient de quitter son emplacement. Son gros fuselage arrondi repose sur le plateau d'un porte-char dans un hangar où sont entreposés ses moteurs, ses ailes, le train d'atterrissage... En attendant que n'arrivent aujourd'hui trois autres camions, dont deux 38-tonnes, pour emporter le tout à Lorient, en Bretagne, qui
récupère une partie des activités de la base. Le convoi exceptionnel quittera de la base aérienne demain, 7 heures.
Ce premier démontage a débuté mardi dernier. Il incarne le démantèlement de la Ban, qui aura libéré la totalité du site en juillet 2010. Les budgets étant ce qu'ils sont, l'Aéronavale a fait appel à des bénévoles passionnés pour démonter le Dakota et le remonter à la base de Lann-Bihoué, à Lorient, où il sera repositionné et inauguré, repeint à neuf, le 19 septembre, à l'occasion du 100 e anniversaire de la création de l'Aéronavale.
Ces bénévoles, une bonne vingtaine, sont des anciens de l'Aéronavale Languedoc-Camargue et Sud Bretagne, des personnels de la base et de Lorient et des gens de la Snafu, association basée à Merville, à côté des plages du débarquement, venus avec des clés et des outils américains sans lesquels le démontage aurait été impossible. Des passionnés qui sont déjà allés chercher un autre Dakota, en Bosnie. Il y a aussi un spécialiste de cet appareil venu de Touraine et qui a retracé, presque vol après vol, l'itinéraire de ce Dakota, fierté de la Ban. Construit en 1942, il a servi en Afrique du Nord et en Sicile durant la guerre, et a participé au débarquement allié de juin 1944, durant lequel il a été touché par la DCA allemande. Il a ensuite été vendu à une compagnie irlandaise, puis a servi à l'approvisionnement de chantiers pétroliers... en Libye. Racheté par l'Aéronavale en 1960, il a servi d'avion-école juqu'en 1984 pour toute une génération de navigateurs, électroniciens et mécaniciens de bord.
Un deuxième avion (l'Alizé) en exposition doit être bientôt démonté pour une destination inconnue (sans doute un musée). Le sort du troisième, l'Atlantic 1, risque d'être moins glorieux : si nul n'est capable de prendre en charge sa grande carcasse, il finira à la casse.


Source : http://www.midilibre.com/articles/2010/05/04/NIMES-Demontage-des-avions-le-debut-de-la-fin-a-Garons-1213735.php5#

_________________
Le mot "esclave" étant trop péjoratif, on dit "militaire", un terme à la consonance de suite plus élégante.
avatar
Céphée

Masculin Nombre de messages : 28
Age : 30
Localisation : Nîmes-Garons
Date d'inscription : 30/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum