Premières réactions aux mesures d'accompagnement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Premières réactions aux mesures d'accompagnement

Message  inconnu le Lun 2 Fév - 1:34

Et ce qui devait arriver arriva …

Actuellement, j’ai eu quelques remontées d’un représentant syndical indiquant, à juste raison, qu’une grogne commençait à poindre son nez entre civils et militaires suite aux annonces faites concernant les différentes aides.

Ces « grognes » ne sont pas très représentatives pour le moment (car naissantes), car elles s’inscrivent dans une diffusion essentiellement virtuelle, par l’intermédiaire d’Internet (d’ailleurs, il n’est pas dit qu’elles ne soient pas reprises à bon compte par les partis politiques d’oppositions ou syndicats).

Ce qui est toutefois palpable c’est l’émotion avec laquelle beaucoup réagissent. Parfois une certaine violence est mise en évidence.

Pour ma part, même si effectivement ces différences sont à même de provoquer l’émoi, n’oublions pas toutefois l’origine des annonces pour lesquelles civils comme militaires subissent plus les effets d’annonces qu’autre chose.

J’espère que nous saurons garder la tête froide et ne pas partir dans une complaisance personnelle pour alimenter un débat stérile entre nous. Civils et militaires n’ont pas à se rendre des comptes sur un dispositif qu’ils ne maitrisent pas, par contre pour ceux qui le maitrisent cela est une toute autre question …

Ce qu’il faut mettre en évidence, à mon humble avis, c’est que l’étude des différents cas (civils et militaires) n’auraient pas du montrer des différences aussi marquées, mais sans doute chercher davantage l’équité. Finalement, on peut se demander ce qui est recherché, s’il ne se cache pas là quelque chose d’insidieux … Et si l’élaboration de ces mesures n’est pas le fait d’un « amateurisme » (clin d’œil) dans un climat social très tendu.

N’oublions pas également que des différences sont faites au niveau de ces mêmes mesures d’accompagnement pour les différentes catégories de personnels civils.

Patientons … sans doute en saurons-nous davantage plus tard.

inconnu
Invité


Revenir en haut Aller en bas

civil ou militaire?

Message  titi le Ven 6 Fév - 8:46

La différence entre civil et militaire s'est toujours sentie, surtout dans les ateliers "mixtes". Il est clair que la fermeture de la base n'est pas le catalyseur de la guerre entre les militaires et ceux qui le sont moins, c'est un fait qui a toujours existé, du moins depuis la présence de civils au sein de la défense. Les sujets de discorde ne manquent pas. La hiérarchie n'a rien fait pour améliorer le quotidien ou dissiper les différences. Après tout, il faut savoir diviser pour mieux régner.Le but du jeu est alors de ne pas jouer. Il est vrai aussi que les différents statuts des civils induisent aussi des jalousies, tout comme les différents statuts des militaires.
Ce qui est le plus révoltant dans cette affaire de fermeture, c'est la façon dont l'information arrive sur la base. C'est toujours le cocu qui est le dernier averti. Il me semble qu'il appartenait à la hiérarchie, tout comme aux syndicats, tout d'abord de prendre en compte les bruits de fermeture, et d'éviter de nous dire que tout va bien, et de nous informer de l'avancement de la restructuration.
J'ai déjà subi une restructuration, et je n'ai jamais ressenti autant d'animosité. Chacun se renferme, personne ne fait quoi que se soit pour la communauté, c'est du chacun pour soi poussé à l'extrême. C'est du grand n'importe quoi. Je me demande comment les travailleurs de cette base font pour se lever le matin. Pour ma part, ça devient de plus en plus dur.... Et ce n'est pas en patientant que les choses vont évoluer dans le bon sens!
avatar
titi

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 05/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum